ECTACO.FR | 7 bonnes raisons d’apprendre l’allemand

 
 

7 bonnes raisons d’apprendre l’allemand
La langue allemande occupe une place paradoxale dans notre société. A la fois proche de nous et si méconnue, elle souffre d’une image assez médiocre due à de nombreux préjugés. Traversons donc le Rhin pour réparer cette injustice. L’allemand est une langue qui vaut la peine d’être apprise et qui vous ouvrira de nombreuses portes, la preuve en sept points.
 
L’allemand, parent pauvre des langues étrangères en France ?

L’allemand est une langue qui me tient particulièrement à cœur, car c’est la première que j’ai apprise, avant même l’anglais. Je suis donc personnellement attristé de voir le peu d’enthousiasme qu’elle suscite en France, surtout au vu de la proximité et de l’importance de notre partenaire germanique. Selon un rapport Eurobaromètre spécial (chiffres de 2012), seules 6% des personnes interrogées en France s’estiment en mesure de participer à une conversation en allemand (contre 13% pour l’espagnol et 39% pour l’anglais). A l’inverse, en Allemagne, 14% des sondés se sentent capables de faire de même en français.


Germanophones en Europe
Seuls 6% des Français sont capables de tenir une conversation en allemand. Un chiffre décevant.

Petite anecdote déjà vue sur le site, au salon Expolangues de cette année, les employés du stand allemand distribuaient aux visiteurs des lunettes colorées, les invitant ainsi à « changer de regard » sur l’Allemagne.
Il est donc grand temps de remédier à tout cela, voici donc quelques bonnes raisons de vous mettre dès maintenant à l’allemand. Parole de germaniste, vous ne le regretterez pas.

Pourquoi vous devriez apprendre l’allemand

Ce n’est pas si difficile

L’allemand se traîne une réputation de langue difficile, à la grammaire compliquée. Il est vrai qu’avec ses trois genres (masculin, féminin et neutre), ses quatre déclinaisons et ses verbes rejetés en fin de phrase, il y a de quoi avoir peur.
Dans les faits, l’allemand n’est pas une langue particulièrement difficile. Sa prononciation est même extrêmement simple, car phonétique : il suffit de lire un mot pour savoir comment il se prononce, tout le contraire de l’anglais ! La grammaire n’est pas des plus faciles, mais une fois assimilée, elle est d’une grande logique et ne présente que très peu d’exceptions.
 
L’allemand présente également l’avantage d’être une langue germanique. Si vous parlez déjà l’anglais, vous remarquerez qu’une grande partie du lexique est similaire. Par exemple, « jardin » se dire garden en anglais et Garten en allemand, fire / Feuer (feu), drink / trinken (boire), etc.
Si, au contraire, vous apprenez l’allemand avant l’anglais, vous serez tout de même avantagé. Vous prendrez de bonnes habitudes de prononciation, comme l’accent tonique ou le h aspiré, sans vous embêter à chercher comment se prononce chaque mot. Vous apprendrez à former les verbes irréguliers et les verbes à particules, très présents en anglais, avec pour cadre une grammaire beaucoup plus logique. De manière générale, les Allemands sont bons en anglais et ce n’est pas sans raison.
Ce dernier point est d’ailleurs valable pour les autres langues germaniques : connaître l’allemand rend le néerlandais très simple et facilite l’apprentissage des langues scandinaves.
 
C’est une très belle langue (si, si !)

Ah, les préjugés sur la laideur de l’allemand ! J’en ai entendu à toutes les sauces et en toutes occasions : « il n’y a que des consonnes », « on dirait qu’ils crient tout le temps », « c’est une langue de nazis ». Pour beaucoup, les sonorités de la langue allemande se résument aux vociférations de dignitaires du IIIe Reich devant une foule en délire. Soyons sérieux deux minutes : si vous vous amusiez à brailler le français de la sorte, croyez-vous que ce serait agréable à entendre ? Vous pensez bien que non.
L’allemand est une belle langue, qui a donné naissance à une grande tradition de littérature, de musique et de poésie.
 
L’allemand est la langue la plus parlée de l’Union Europe

Avec 145 millions de locuteurs natifs, le russe est la langue la plus parlée d’Europe. Plus près de nos frontières, l’allemand est la langue la plus parlée de l’Union Européenne, avant le français ! Les quelques 90 millions de germanophones sont principalement répartis entre l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse alémanique.
Parler allemand représente donc un bénéfice réel pour nous autres Français, celui de pouvoir communiquer avec un grand nombre de personnes près de chez nous.
 
L’Allemagne est le pays le plus riche d’Europe

L’Allemagne est la quatrième économie mondiale et la première en Europe. De plus, ce pays est de loin notre premier partenaire commercial, que ce soit pour les exportations (16,5%) ou les importations (17,2%) (chiffres de 2013 du Ministère de l’Economie). Les entreprises allemandes sont bien implantées en France et vice-versa.
Dans ces conditions, la maîtrise de l’allemand représente un atout non négligeable dans votre vie professionnelle. Alors que de nombreuses entreprises considèrent la connaissance de l’anglais comme une compétence de base, c’est davantage au niveau de l’allemand que vous pourrez tirer votre épingle du jeu et prétendre à des postes plus intéressants et mieux rémunérés.
La Suisse comme l’Autriche sont également des partenaires économiques privilégiés de la France et représentent donc un intérêt certain.
 
Les Allemands sont de grands voyageurs
 
Si vous souhaitez travailler dans le secteur du tourisme, vous pouvez vous frotter les mains : les Allemands voyagent beaucoup et partout dans le monde. A en croire le site Do you speak Touriste, ce ne sont toutefois pas ceux qui dépensent le plus d’argent, contrairement à une idée reçue.
Attention cependant à ne pas vous retrouver pris dans une guerre des serviettes entre Allemands et Britanniques, vous n’y survivrez pas !
 
L’allemand est une grande langue de culture
 
L’Allemagne possède une littérature riche et surtout très vivante : d’après l’International Publishers Association, l’Allemagne a publié 93 600 livres en 2013 et se place à la cinquième place dans ce domaine, derrière la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Russie. Plus de 10% des livres paraissant chaque année sont en allemand. Tous ne sont pas traduits, la connaissance de la langue vous donne donc accès à un monde littéraire immense.
D’après W3Techs, l’allemand est la troisième langue la plus répandue sur Internet. Si l’anglais représente une écrasante majorité avec 55% des sites Internet, l’allemand se classe à la troisième place avec 5,8%, juste derrière le russe (5,9%). En comparaison, seuls 3,9% des sites web sont en français.

Les pays germaniques sont fascinants
 
Voici une anecdote personnelle : à l’âge de seize ans, je suis parti en Allemagne chez un ami que j’avais là-bas. Avant mon départ, je me suis retrouvé à parler de mon projet avec un commerçant près de chez moi, qui a eu l’air étonné et m’a dit : « l’Allemagne… Il y a des coins plus sympas, non ? ». Cette réaction reflète bien la vision qu’ont nos compatriotes de l’Allemagne, celle d’un pays austère et ennuyeux, où on ne pense qu’à travailler.
Détrompez-vous : les pays germaniques ont beaucoup à offrir et il y en a pour tous les goûts. Des boîtes de nuit branchées de Berlin aux châteaux de Bavière, en passant par les rives du Rhin ou les cafés de Vienne, vous trouverez forcément ce qui vous correspond.
De manière générale, les Allemands parlent bien anglais, mais pas tous, loin de là. De bonnes connaissances en allemand vous seront très utiles pour voyager dans ces pays et bien profiter de votre séjour.
 
Eins, zwei, drei… Et si vous appreniez l’allemand ?

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous mettre l’allemand, une langue sous-estimée par rapport à son importance réelle. Si vous projetez de travailler dans un secteur lié à la recherche ou la technologie, comme la chimie ou l’automobile, foncez, vous me remercierez plus tard.
Si vous souhaitez simplement découvrir l’une des cultures les plus riches au monde, l’allemand est fait pour vous. Notez d’ailleurs que pour voyager en Europe centrale, des connaissances en allemand vous seront très utiles, comme vous pouvez le voir sur la carte affichée plus haut : certaines personnes le parlent même mieux que l’anglais.
Un dernier conseil pour finir et assurer votre survie : en visite dans un pays germanique, évitez de traverser quand le feu est rouge. En le faisant, vous prenez le risque de devenir l’ennemi public numéro un.
 

Popular Posts